L’échec fera de toi un meilleur photographe et une meilleure personne

L’échec fera de toi un meilleur photographe et une meilleure personne

10 mars 2021 0 Par Camille

L’échec, ce mot qui fait si peur. Dès le plus jeune âge, on va te dire qu’il ne faut pas échouer. Si tu rates ta scolarité, tu n’auras pas un bon travail. Si tu ramènes de bonnes notes, tu auras un cadeau, si tu montes une boîte, il faut qu’elle fonctionne, tu n’as pas le droit d’échouer…et bien moi je vais te dire d’échouer ici. D’échouer vite et fort. Je vais t’expliquer pourquoi l’échec a du bon et comment il va faire de toi un meilleur photographe et (accessoirement) une meilleure personne.

Échoue vite et fort

Je l’ai déjà dit, mais 100% des gagnants du loto ont joué. 

Alors oublie le loto, c’était juste une image ici. Ne joue pas a ce jeu, tu as plus de chance de monter ta boîte et faire fortune que de gagner avec le loto.

Échouer c’est dur.

On a une perte de confiance en soi, le jugement des autres. Les phrases du genre tu vois je te l’avais dit que ça ne marcherait pas…

L’échec c’est souvent un rapport aux autres, a leur façon de nous percevoir.

C’est cela souvent qui va nous faire sentir mal plus que l’échec en lui-même. 

On te félicite quand tu réussis et t’enfonce quand tu échoues. 

Mais dans la vie rien n’est tout blanc ou tout noir. Rien n’est tout bon ou tout mauvais.

On a tous en tête des histoires de personnes avec un talent fou, et beaucoup de réussite, qui se reposent sur celle-ci et se font devancer par la concurrence, car trop sur d’eux.

Ils se reposent sur leur réussite et n’avancent plus. D’autres au contraire, vont être boostés par leur échec, apprendre des erreurs et avancer deux fois plus vite.

Je ne te dis pas ici les phrases comme tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Je déteste ces phrases. La souffrance est toujours dure à supporter, mais tu peux la tourner différemment et en faire une force.

La souffrance reste de la souffrance, celui qui la reçoit doit avoir beaucoup de force pour être résilient et avancer.

Tiens une petite vidéo sur l’échec.

Pour plus de concret, je vais te faire la liste des échecs que j’ai eue en photographie. Cette liste est non exhaustive, j’en ai encore bien d’autres, mais cela me prendrait 3 heures de tous te les citer. Je réfléchis même à un roman : Camille, l’itinéraire d’un échoueur en série.

J’ai eu une panne d’appareil photo, j’ai oublié ma carte mémoire sur un gros couché de soleil, on a loupé des photos pour a Marbella, car on était deux photographes et le travail n’était pas assez harmonisé, j’ai loupé une campagne de pub pour des compléments alimentaires, je me suis fait voler un appareil photo avec les photos d’un client dedans, j’ai fait tomber mon appareil photo au sol, je me suis fait virer au bout d’un jour de travail photo en boîte de nuit, j’ai gagné un concours photo avec 5000 euros de voyage que je n’ai jamais fait…

J’en ai passé des nuits blanches à regretter, à m’angoisser

Mais après tout cela tu sais ce que j’ai fait ?

J’ai acheté un second appareil photo pour éviter les pannes, j’ai toujours des cartes mémoires dans mon sac photo, j’harmonise mon travail avec le second photographe, j’échange par mail pour avoir tout les détails afin de satisfaire le client, je fais attention à mon matériel afin de ne pas le faire tomber, je ne travaille plus en boîte de nuit ( c’était vraiment un job de merde)…

Tu vois après la pluie le beau temps.C’est en faisant des erreurs que tu seras mieux organisé. Cela va te faire gagner un temps fou. 

Tant que tu n’es pas confronté a des difficultés, tu ne vas pas être bien préparé. Notre cerveau n’aime pas penser au pire. On essaye d’éviter.

Même bien préparé les erreurs arriveront, le risque 0 n’existe pas. Alors, fais-toi une raison : TU VAS ÉCHOUER.

Par contre l’erreur tu ne dois la faire qu’une fois.

Elle ne doit pas se reproduire, sinon c’est que tu n’as pas compris le principe.

Chaque erreur va te rapprocher de la perfection.

Tu peux t’apaiser tu n’atteindras jamais la perfection, ni toi ni moi. Mais tu peux et tu dois tout faire pour t’en rapprocher.

Tu ne sais pas le faire? Alors, fais-le, affronte tes peurs

Je sais faire des choses qu’on ne sait pas faire ça fait peur...

ll faut que tu vois ça comme quelque chose qui te donne une petite compétence supplémentaire.

Je me force parfois a faire des photos posées de modèle, a la base je déteste cela. Ce n’est toujours pas ma tasse de thé, mais en mariage je sais photographier la mariée et la mettre en beauté rapidement grâce à ce que j’ai appris lors de ces photos posées. Les photos de couchers de soleil m’aident a mieux appréhender la lumière et a être mieux préparé et plus rapide sur une séance couple.

Trouve toujours un tips qui va t’aider dans un échec, améliore-toi, deviens meilleur jour après jour, photo après photo.

Affrontes tes peur comme Will Smith 😉 :

Pour une photo que je réussis, j’en loupe à peu près 1000. C’est mon ratio. On ne montre que le meilleur chaque fois, mais il faut accepter aussi le moins bon. On ne devient pas Henri Cartier bresson sans erreur. Tout prend du temps et si tu acceptes de te confronter à l’échec tu vas grandir tous les jours.

Ça ne va pas être facile, ça va te remettre en question, mais quand tu regarderas en arrière tu te diras putain, mais cette erreur m’a fait gagner un temps fou. J’ai eu peur pour rien. C’est inconfortable d’avoir peur, d’aller vers un possible échec, mais je sais que tu vas te dépasser et en sortir grandit

J’ai lu récemment le livre de Fabien Olicard qui traite de ça , je te le conseille vivement . Tu pourras le trouver ici.

J’espère t’avoir donné envie d’échouer, de te planter et de recommencer.

Sens-toi libre de me suivre me suivre sur Instagram pour plus d’échanges, et lâche moi ton meilleur commentaire.

À très vite,

Un partage vaut mieux que 1000 mots, sens toi libre de partager ;)