5 conseils pour vivre de la photographie plus rapidement.

5 conseils pour vivre de la photographie plus rapidement.

25 janvier 2021 1 Par Camille

Pas évident d’oser se lancer…je sais ce que c’est, je suis aussi passé par là aussi.  Beaucoup de gens ont des avis, mais ne sont ni entrepreneurs ni photographes. Faire de belles photos c’est (presque) devenu facile, mais réussir à les vendre ou à se vendre c’est tout autre. Je vais te donner 5 conseils ( que j’aurai aimé avoir au début) qui vont te faire gagner un temps fou et faire que tu vas réussir a vivre de la photographie plus rapidement.

Fais naître l’émotion chez les gens, transforme leur désir en besoin

Tu fais quoi dans la vie ? Je suis photographe. 

Cool , moi non. Je ne fais pas de photo, je raconte des histoires. 

On n’a pas besoin de photo. On a besoin de manger, de boire, d’avoir du lien social… mais pas de photos ( désolé à tous ceux qui se sentent indispensables) 

Les gens n’ont pas envie de photo, mais besoin de souvenirs, ou d’être beaux ou de partager, mais pas de photos. Tu n’as pas envie d’un mécanicien, tu as besoin d’une voiture qui roule bien sans problème. 

Je ne sais pas si tu vois la différence, cela paraît subtil, mais si tu n’arrives pas à transformer leur envie en besoin ça va être compliqué de se vendre.

Réfléchis au vocabulaire que tu emploies. Trouve ta valeur ajoutée, fais-leur vivre une expérience, et tout ça commence par ton vocabulaire. La façon dont tu vas vendre ton produit . Alors oui, désolé encore, mais la photo est un produit quand tu te vends tu es un produit. Au même titre que la nourriture ou que des vêtements. Prends un peu de distance, je ferai un article là-dessus bientôt pour t’expliquer le raisonnement et tu verras c’est pas si con que ça ;). Tu apprendra qu’un produit peut être indispensable et transmettre des émotions fortes.

Regardes la différence ici sur quelques exemples: Tu fais des photos de produits (packshot)?ou tu aides les entreprises à vendre plus grâce à de belles images qui donnent envie et qui reflètent leur valeurs et savoir faire?

Ici on met du sens et on crée le besoin.

Tu fais des photos de mariage? Ou tu les aides a replonger éternellement dans leurs souvenirs, a rendre le plus beau jour de leur vie éternel… Il y a plein de choses que tu peux mettre en place pour toucher les gens, parler a leurs émotions. Choisi ton discours.

5 conseils pour vivre de la photographie
Je permet au gens de replonger éternellement dans leurs émotions. Je sélectionne mes images afin qu’elle soit en accord avec ce que je dis.

Alors les paroles c’est bien, mais il faut quand même que ce soit en accord avec tes images. Si tu leur vends de saisir les émotions et que tu fais que des photos posées tu devrais revoir ton offre… Ce sera un prochain sujet aussi sur le personal branding. C’est capital pour t’aider a vendre plus et plus cher.

À toi de définir ton vocabulaire en accord avec tes images.

N’essaie pas de vendre ton produit, fais en un pour le client

Je vais te raconter une anecdote qu’il m’est arrivé pendant mes études. J’ai fait des études d’éducateur spécialisé ( j’ai eu le diplôme pour ceux qui en doutent). 

Pendant ces études, on devait, au sein de notre stage, mettre en place un atelier à des fins thérapeutiques. Je faisais un stage avec des jeunes qui étaient placés et j avais une super d’idée pour eux ( enfin je pensais). Un atelier graffiti. J’étais convaincu que ça allait cartonner. Je l’ai exposé à la classe lors d’une session et la formatrice m’a tué.

Elle m’a dit: Oui OK, mais pour quoi tu fais ça? 

Question bête réponse bête :

Je fais du graffiti depuis longtemps et ça intéresse les jeunes ça peut être un bon support de communication

Et la elle me répond : Non, mais Camille moi je fais du point de croix tu veux que je te fasse un atelier point de croix?

Mais heureusement je n’ai pas lâché, j’ai mis en place l’atelier. Je voulais lui prouver que mon idée allait faire un carton. Alors j’ai fait comme dans les vidéos de motivation, j’ai agi et la magie a eu lieu…je me suis planté, aucun jeune n’a adhéré. J’ai réussi un superbe échec et j’en ai tiré des leçons.

Et merde elle avait raison…je suis parti de mon postulat, j aime le graffiti et les gens me font des commentaires positifs sur mes créations alors je vais leur imposé mes créations et ils vont les aimé et y adhérer.

Si tu fais ça, tu vas te prendre le même retour que moi sauf que les clients ne font pas de retour. Les futurs clients n’ont pas le temps de te faire de retour. Alors ils vont te punir… Il n’achète pas ton produit, tes prestations, tes services ou négocient tes prix à la baisse parce qu’il y en a un autre qui fait comme toi.

Ton produit ou service peut être génial, mais s’il ne parle à personne il restera dans ton ordi.

C’est hyper égoïste et hautain de penser que c’est au client de s’adapter à toi, de venir parce que tu es bon photographe que tu as un style. Ça ne marche pas comme ça. N’oublie jamais que tu es prestataire ou artisan plutôt . Tu vends un savoir-faire, peut etre unique, mais surtout adapté à une demande.

Tu es prestataire dans le domaine artistique, mais pas artiste sinon tu vendrais tes oeuvres, pas tes prestations.

Assure-toi toujours d’avoir le client au centre de toute ta démarche.

En partant du besoin des clients ( alors pour ça, il faut savoir qui est ton client et connaître ses valeurs) tu vas faire un produit qui se vends et on revient au premier point, dont les gens auront besoin.

Je referai un article sous peu au sujet du choix de sont client et pourquoi il faut cibler un client et ne pas viser tout le monde.  Mais comme je sais que tu es malins tu as du déjà comprendre qu’on ne peut pas adapté une offre unique a plusieurs client. Il faut cibler client type précis afin de lui proposer une offre unique et irrésistible.

Travaille ton style et sors de ta zone de confort. Deviens un photographe unique.

Ah oui au fait si tu veux faire de belles photos et devenir pro tu vas devoir faire un truc…faire des tonnes de photos 

Le marketing c’est bien, mais si tu ne développes pas ton style, un savoir-faire unique ben tu vas pas marketer grand chose.

Il faut être en quelque sorte complet.

De belles images et une bonne communication ( je mettrai même une bonne communication en premier).

Sortir de ta zone de confort tu las pas déjà entendu 20 fois ( voir plus), mais la faut le faire concrètement. Ça veut dire quoi?

Ça veut dire que si par exemple tu fais de la photo de mariage sur la saison d’été, vas voir ailleurs en hiver. Soit infidèle au mariage.

Va faire des choses que tu ne sais pas faire et que tu pourras appliquer sur tes photos de mariages. Tu vas apporter de la nouveauté que les gens ne sont pas habitués à voir. Je te conseille un livre qui s’appelle la vache pourpre . Comme je suis sympa, je te mets le lien pour que tu l’achètes.

Ce livre va changer à changer ma vision du produit et de la singularité ( obligatoire)de se produit. 

Ta singularité peut s’exprimer dans plein de domaines.Cela peut passer par ta retouche, ta prise de vue, ta façon de parler au client, ta façon de les shooter, ta façon d’être…

Apprends à raconter des histoires à travers tes photos, à émouvoir à travers tes photos. Car OUI ça s’apprend.

Tout s’apprend.

La plupart des photographes ont commencé des leurs plus jeunes âges (je le lis dans leur bio) . Mais pas de stress si tu as commencé tard ou si tu commence a peine maintenant . J’ai eu mon premier vrai appareil photo en 2015.  Ce qui m’amène au point suivant

Forme-toi et tu vas gagner de précieuses années.

Tu peux apprendre seul(e) tu vas mettre beaucoup de temps, mais tu vas y arriver. Ou alors, tu peux décider de te former sur des compétences que tu veux acquérir et avancer plus vite que les autres ( vraiment plus vite). C’est atout non négligeable, surtout si tu décides de passer pro.

Tu dois arriver à être rentable ou du moins à vivre de la photo rapidement. 

Une formation dans la photo va accélérer ça ( enfin choisi la bien hein) . Depuis que je me suis lancé dans la photo pro je fais une à 2 formations par an. Pas plus parce que se former c’est bien, mais mettre en pratique c’est impératif. Apprendre pour apprendre ne fera pas de toi un bon photographe, juste un bon théoricien. Je prends toujours du temps pour bien appliquer la formation.

Tu peux te former avec plein de personnes différentes. Ce qui est important c’est que comme quand un client te choisit, que tu choisisses bien le formateur. 

Prends celui qui te motive à avancer, à aller de l’avant. Celui qui te pousse à en faire plus, à te dépasser. Parce que peu importe celui que tu choisiras, la seule et unique personne qui fera que ça fonctionne ce sera toi. 

Il y a un dernier point qu’on doit aborder c’est celui de tes futurs collègues les photographes 

N’écoutent pas les autres photographes ( enfin pas tous)

On va te donner plein d’avis. mais ne dois pas tous les écouter

On me dit souvent, je te donne mon avis, mais je ne suis pas photographe. C’est ça que je veux. Je veux des avis de non photographes. De gens qui louent mes services. 

Alors attention, beaucoup de photographes ont de très bons avis et conseils, mais la plupart vont juger à partir de leur style de ce qu’ils aiment. 

Fais-toi conseiller par des photographes qui ont réussi dans la photo ou encore des photographes qui t’inspirent.

Tu ne dois pas chercher à tout prix à avoir l’approbation d’autres photographes, mais tu dois chercher à avoir celui de tes clients cibles. 

Je sais au début faire partir de la grande communauté solidaire et avenante ( rires) des photographes c’est cool.

Jeune je rêvais aussi de faire partie d’une bande, mais personne ne voulait de moi ( Camille AKA Caliméro) .

Quand tu passes sur une pratique professionnelle, tu dois te détacher de cela. 

J’ai quelques bons amis photographes et leurs avis m’intéressent, car je sais qu’ils seront objectifs. Trouve ces personnes-là. Cherche la critique constructive. Pas celle qui a pour but de te rabaisser. 

À l’inverse n’écoutes pas ou peu ta famille, n’oublie pas que pour ta mère tu seras toujours le plus beau, le plus fort. Mais tu penses que dans la réalité tu l’es? Peut être et je te le souhaite, mais dans le doute ne cherche pas les éloges .

Idem pour Instagram, apporte de la valeur ajoutée sur ce réseau sans chercher à plaire ou avoir des likes. Atteins ta clientèle cible.

Cela peut être un excellent moyen pour trouver des clients pour certains photographes.

Tiens d’ailleurs tu peux suivre mon compte de mariage sur instagram ici et me faire des critiques constructives ;).

Voilà je t’ai donné 5 conseils qui pour moi vont t’aider à gagner du temps et à éviter les erreurs que j’ai faite. Il y en a encore plein d’autres. On les abordera ensemble.

Laisse moi ton meilleurs commentaire afin de me faire part de tes remarques ou questions sur comment vivre de la photographie.

À très vite.

Un partage vaut mieux que 1000 mots, sens toi libre de partager ;)